Bienvenue

Sur notre site Internet, vous trouverez des moyens de prévention pour une bouche et des dents saines ainsi que des informations pratiques sur l'équipe et le cabinet.
N'hésitez pas à nous contacter !



Cabinet Dentaire des Drs Crahay

Dr. Guy CRAHAY, Diplomé de la faculté de chirurgie dentaire de Nancy

Dr. Guy-Olivier CRAHAY, Diplomé de la faculté de chirurgie dentaire de Nancy

Dr. Alain LOUVEL, Diplomé de la faculté de chirurgie dentaire de Nancy

Dr. Roxane VALLEE, Diplomée de la faculté dentaire de Reims

4, rue saint pierre
55100 Verdun
Tél. : 0329860255

Recherche

par mot-clés

Charte déontologique
La maladie parodontale
Couramment appelée "déchaussement" cette maladie très fréquente détache la dent, même saine de la gencive. Cela aboutit, à plus ou moins long terme, à la perte de la dent en question et, progressivement, de toutes les autres.

Elle survient lorsque certaines bactéries buccales, présentes dans la salive, la plaque dentaire et le tartre s'attaquent au ligament qui relie la dent à l'os de la gencive.




Les conséquences d'une maladie parodontale mal ou pas traitée entraîne :
  • un préjudice esthétique
  • une mauvaise haleine
  • un risque d'abcès
  • une difficulté à mastiquer
  • une sensibilité au froid
  • une douleur au toucher
  • la chute des dents





Indépendentaire Editeur - Tous droits réservés
Des problèmes esthétiques ?
Des dents saines peuvent présenter des dysharmonies gênantes pour votre esthétique et votre aisance relationnelle. L'approche thérapeutique traditionnelle trop mutilante (prothèses, composites...) n'est alors pas indiquée et vous laisse seul face à ces désagréments.

La gencive s'est rétractée laissant apparaître vos racines.


La carie a abîmé superficiellement une ou plusieurs dents.


La taille de vos dents n'est pas esthétique (usure, génétique...).


Une de vos dents a été cassée à la suite d'un choc.


Une partie de vos dents s'est effritée.


Un perte locale d'email crée un effet sombre.


Toutes ces affections sont gênantes pour vous sans qu'il soit indiqué d'avoir recours à l'arsenal thérapeutique traditionnel, trop invasif, qui ne correspondrait en rien à des indications validées médicalement.


Indépendentaire Editeur - Tous droits réservés